le blason de la ville de FourmiesFourmies est la commune la plus peuplée du Sud-Avesnois. Avec 12 364 habitants au recensement 2015, sa population est moins importante qu’en 1891 (avec 15 895 habitants) période de son apogée industrielle. Cet article vous fait découvrir cette ville, ses atouts et ses handicaps !

Présentation de Fourmies

rue commerçante, dans le centre-ville

Géographiquement, Fourmies est toute proche de l’Aisne et de la Belgique. Elle a comme voisine Clairefontaine et Mondrepuis, dans le 02. Elle est également limitrophe d’Anor, de Trélon, de Glageon et de Wignehies.

L’origine du nom proviendrait du mot Formeias, signifiant marécage dans la vallée de l’Helpe Mineure. A partir de 1106, on commence à parler de Formies. Ce n’est qu’au 18 ème siècle que la ville prend son appellation définitive.

Après plusieurs occupations, autrichienne (en 1477) puis espagnole (en 1556), la ville devient définitivement française en 1669, avec la signature du traité des Pyrénées.

logo de la commune de Fourmies

Longtemps, le slogan Fourmies, Ville en Campagne, symbolisait bien la présence de forêts et de prairies entourant une partie de la commune. Aujourd’hui, le logo a changé, pour Entreprendre et Réussir, une bonne façon de symboliser le changement d’étiquette politique.

Depuis mars 2014, la droite est revenue aux affaires. Mickaël Hiraux souhaite donner une nouvelle impulsion à la ville, en la lançant dans la Rev 3. Le meilleur symbole de la TRI (pour Troisième Révolution Industrielle) est sans doute le Fab Lab (pour Fabrication Laboratory, « laboratoire de fabrication) situé dans un préfabriqué, derrière le Théâtre Jean Ferrat. Celui-ci dispose d’imprimantes 3D permettant de réaliser de nombreux objets utiles ou décoratifs. D’autres équipements sont présents et des formations sont proposées gratuitement aux habitants du Sud-Avesnois. Le Labo, cœur numérique de Fourmies, est également équipé d’une salle de réunion et d’un espace co-working, que je fréquente 2 à 3 fois par semaine. Plusieurs articles vous parleront de cet endroit symbolique de la Rev3 dans le Sud-Avesnois.

Son site Internet s’en fait l’écho, le maire a de nombreux projets. Ses partisans ne manqueront pas de saluer ce volontarisme, forcément positif pour cette ville sinistrée suite à la disparition des industries textiles. Cinéma, rénovation de la Voie Verte, création d’une nouvelle piscine municipale (et non communautaire), plan vélo … l’ambition est bel et bien au rendez-vous, ce que je trouve intéressant. Régulièrement, l’opposition municipale (en la personne de Franck BERTAUX, chef de file de la gauche) critique des annonces sans subventions obtenues. Vous en saurez davantage en suivant la page FaceBook Fourmies 2020). La cité du Sud-Avesnois fut très marquée par son histoire ouvrière comme en témoigne le 1 Mai, date emblématique dans la ville mais aussi la France entière !

Histoire sociale et politique de Fourmies

Ce printemps 1891, l’armée tire sur des ouvriers grévistes et pacifistes. On compte 9 morts, jeunes pour la plupart, dont l’ouvrière Marie BLONDEAU.
Cette fusillade est considérée comme l’un des événements fondateurs du mouvement ouvrier, en France et dans le monde. Quelques jours après, Jean JAURES se rendra à Fourmies.

Cette date symbolise aussi la tension entre un patronat paternaliste et une classe ouvrière nombreuse. Fourmies compte en effet plusieurs filatures de laine, dont la présence s’explique en partie par un climat très favorable. Il faut dire que cette région boisée au taux d’humidité de 80 % est propice à l’installation de ces usines textiles. La production de laine atteint son apogée dès 1840. Au début du 20 ème siècle, celle-ci (laine peignée, tissée et filée) atteint près de la moitié de la fabrication française.

Historiquement, les premières fabriques à s’installer sont celles produisant de la dentelle. Ensuite, à la fin du 18 ème siècle, ce sont les filatures de coton puis les entreprises lainières, au début du 19 ème siècle.

Parmi les grands noms de l’industrie textile, citons Théophile LEGRAND, qui installa la première usine de laine peignée en 1825. D’ailleurs, un grand prix portant son nom récompense les innovations et les recherches sur les textiles du futur !

Alain BERTEAUX, ancien maire de FourmiesCependant, l’industrie fourmisienne ne se réduit pas à ce secteur. En 1922, Paul GENESTIN crée l’entreprise portant son nom, la SA Automobiles Paul Genestin. Réputées pour leur robustesse et leur qualité, celles-ci furent produites en une centaine d’exemplaires. Elles sont d’ailleurs visibles à l’écomusée. Un club d’automobilistes passionnés fait encore rouler ces voitures !

L’habitat se caractérise par de grandes maisons de maîtres mais aussi par de petites habitations, destinées à loger les nombreux ouvriers. Dans les années 1970, de nombreuses barres d’immeubles sont bâties ainsi que des équipements scolaires et une piscine, inaugurée l’année de ma naissance …. Je vous laisse deviner mon âge !

Bien entendu, cette forte population ouvrière n’est pas étrangère à l’élection de nombreux maires de gauche. Sans faire la liste de tous les édiles (de 1790 à aujourd’hui), soulignons que la ville a connu des maires PS et PCF de 1945 à 2014, avec un intermède de 2001 à 2008 avec Madame ROUX (Union pour un Mouvement Populaire), aujourd’hui Les Républicains.

Alain BERTAUX fut maire de 1995 à 2001 puis de 2008 à 2014, battu par Mickaël HIRAUX, aujourd’hui maire et conseiller départemental depuis 2015. Franck BERTAUX semble prendre la relève de son père. Autre liste d’opposition, celle formée du journaliste de Canal FM et de Monsieur Jean-Paul LAJEUNESSE.

Quelques informations sur l’économie Fourmisienne

entreprise Medtronic sur FourmiesLes deux guerres mondiales ont fait de nombreux dégâts dans la ville. D’août 1914 jusque novembre 1918, Fourmies sera occupée par les troupes allemandes. Avec une production textile mondialisée, cette économie traditionnelle est mise à mal. En 1950, la Société des Filatures de laine peignée de la Région de Fourmies (SFRF) compte encore 11 filatures. Cependant, les années suivantes verront la fermeture de nombreuses usines. La municipalité agit, en vue d’attirer les entreprises, afin de compenser les pertes d’emploi. Dans cette perspective, des avantages fiscaux sont proposés et des zones d’activités mises en place.

Parmi celles-ci, citons l’américain Medtronic dont l’unité de fabrication s’implante en 1979 dans la zone d’activités de la Route d’Anor. Depuis 1989, elle produit des électrodes de stimulation cardiaque à usage unique. Dans cette même ZI, d’autres entreprises de Travaux Publics (de Barba), Marjo ou Lejarza s’implanteront. Nous les présenterons dans de prochains articles !

Toujours dans les années 1970, l’entreprise Eurocave invente le concept de la cave à vin, pour les particuliers et les professionnels. Aujourd’hui, elle bénéficie du label « Origine France Garantie », attestant de la production Made In Fourmies.

Eurocave FourmiesCitons également les remorques Hubière installées dans le périmètre de la Zone Commerciale La Marlière Celle-ci accueille également un supermarché Carrefour et sa galerie marchande (premier employeur de la ville), Gédimat (grande surface de bricolage également connu sous le nom d’Imbert Fourmies), un supermarché Aldi ainsi qu’un Mac Donalds. D’autres entreprises de services sont présentes comme une clinique vétérinaire, Renault Trucks (pour la vente et la maintenance de camions) ainsi que le centre de contrôle technique automobile Dekra.

Citons également l’entreprise de recyclage Dewez, dont le gérant est toujours le maire de la ville. De nombreux commerces sont également présents comme le magasin GiFi (pour des idées de génie !), Action, King Jouet et But !

Enfin, le commerce est resté important dans le centre-ville. Deux supermarchés, le Auchan (ancien Simply Market) et l’Intermarché complètent l’offre commerciale. Situé dans l’hyper-centre, très proche du théâtre Jean Ferrat, l’ancien super Dia a fermé en 2014. Il offre de nombreuses places de stationnement et devrait accueillir le Labo actuel, avec un espace co-working plus important ainsi qu’un pop-up store.

la façade du théâtre Jean Ferrat

Culture et patrimoine sur Fourmies

Plus grande ville de l’intercommunalité Sud-Avesnois, Fourmies est victime d’une certaine pauvreté. Si de nombreuses entreprises se sont installées dans les années 70 à 90, prenant la relève de l’industrie textile, celles-ci n’ont pas réussi à créer suffisamment d’emplois. Aujourd’hui, selon les statistiques datant de 2012, la ville compte 34 % de chômeurs. De nombreux allocataires du RSA et de minimas sociaux sont également présents. Une mauvaise image de la ville est bien symbolisée par l’adage suivant : Fourmies, ville à canettes, ville à poussettes … Et il est étonnant de voir autant de jeunes mères dans les rues du centre-ville.

Pourtant, résumer Fourmies à cette seule vision serait simpliste. Car la ville compte de belles entreprises à la renommée internationale mais aussi un hôpital et une maternité (premier employeur public de la ville) ainsi qu’un formidable patrimoine architectural. Parmi les monuments célèbres, citons l’Hôtel de Ville, installée depuis 1977 dans le groupe scolaire Victor Hugo mais aussi les nombreuses maisons de maîtres.

L’immeuble le plus impressionnant est sans doute le théâtre Jean Ferrat, dotée de 452 places. Construit en 1933, celui-ci a été complètement rénové, afin d’accueillir les personnes à mobilité réduite. Ses dimensions impressionnantes et sa splendide façade (avec les noms de grands auteurs de comédies ou de tragédies) sont un merveilleux symbole du passé industriel de Fourmies. En vous rendant sur le site Internet officiel, vous pourrez réserver votre prochaine place pour un concert, un spectacle ou un One Man Show. Nous présenterons également les prochains événements dans notre agenda !

Présent dans les murs de ce célèbre édifice culturel, citons le PEM, pour Pôle d’Enseignement Musical. Chaque année, il accueille près de 400 élèves de tous âges ! Chant, guitare, batterie ou saxophone, il est possible de s’initier à tous les instruments musicaux !

Les amateurs de lecture pourront se rendre à la médiathèque Anthon Kriggs, pour y emprunter pendant plusieurs jours ou quelques semaines un livre, des DVD ou s’initier à l’informatique. Il est possible de lire sur place une bande dessinée, un journal ou une revue. C’est dans ce bâtiment que se trouve également le Point Information Jeunesse. Le PIJ a pour but de centraliser et de fournir aux jeunes fourmisiens et sud-avesnois toutes les infos, que ce soit pour les études dans le secondaire ou le supérieur, la formation continue, le logement mais aussi la culture et le sport.

une rue de Fourmies, à découvrir avec l'EcomuséePar ailleurs, citons le projet de cinéma doté de trois salles. Il se trouvera en face du théâtre Jean Ferrat, de quoi constituer un véritable Pôle Culturel dans le centre-ville. Enfin, l’écomusée retrace le passé textile de la ville de Fourmies.

Fourmies, ville sportive !

La ville compte de nombreux établissements sportifs. Ouverte en 1974, la piscine est très fréquentée en semaine et le week-end. Elle dispose d’un petit bassin où les plus jeunes pourront se familiariser avec l’eau et faire leurs premières longueurs sous l’œil vigilant de leurs parents. Un grand bassin est disponible pour les nageurs amateurs comme pour ceux qui aiment faire leurs 40 longueurs très vite ! Ce grand bassin sert également pour les établissements scolaires de Fourmies et des communes voisines afin d’initier les plus jeunes à la natation.

Citons les autres équipements sportifs : un dojo (pour la pratique du judo ou d’autres arts martiaux), un terrain de rugby (fréquenté par le ROF, Rugby Olympique Foumisien), un stade de trois terrains de football mais aussi un gymnase et de nombreuses autres salles de sport. Vous retrouvez la liste de toutes les infrastructures sur cette page.

De nombreuses associations utilisent ceux-ci pour leurs adhérents. Parmi celles-ci, citons le club pugilistique de Fourmies (CPF) ou le CAF (pour Club d’Athlétisme de Fourmies), à ne pas confondre avec la CAF (Caisse d’Allocations Familiales).

Plusieurs événements sportifs ont régulièrement lieu dans la ville. Citons le Grand Prix Cycliste, course de vélo professionnelle reconnue au classement de la Fédération Française de Cyclisme. L’Association Sportive Automobile organise tous les ans (vers la fin Septembre) un rallye traversant Fourmies et les routes de campagne du Sud-Avesnois.

Enfin, citons les épreuves de triathlon et de duathlon organisées dans la base nautique de l’Etang des Moines.

Quelle vie associative sur Fourmies ?

En vous rendant sur le site de la Mairie, vous trouverez la liste complète des associations. Sportives, culturelles ou caritatives, nombreuses sont les assos animant la vie Fourmisienne. Inutile de toutes les citer. Régulièrement, de nouveaux articles présenteront des associations fourmisiennes.

Certaines d’entre-elles sont présentes dans la maison des associations, à côté de la mairie. D’autres sont très actives au niveau du centre socio-culturel. Nous les mettrons à l’honneur autant que possible. Si vous êtes une association, n’hésitez pas à me contacter afin que celle-ci figure sur le site !

Les établissements scolaires

l'Institut St PierreLa ville compte plusieurs écoles élémentaires (maternelles et primaires) publiques et privées. Fourmies est également dotée de quatre collèges et de deux lycées (Camille Claudel et l’Institution Saint Pierre).

Rendez-vous sur le site Internet pour découvrir l’ensemble des établissements scolaires de la ville.

La municipalité s’engage pour assurer la réussite éducative de tous ces jeunes. Par exemple, une prise en charge de suivis spécifiques en orthophonie, podologie ou orthodontie est proposée pour les élèves en difficulté. Un accompagnement scolaire des apprenants scolarisés en primaire est effectué en lien avec le Centre Socio-Culturel.

Santé et bien-être sur Fourmies

la Maison de Santé de FourmiesDe nombreux professionnels de santé sont présents sur Fourmies. Ceux-ci peuvent compter sur l’hôpital pour envoyer des patients ayant besoin d’examens spécifiques. Parmi les pathologies soignées figurent la néphrologie, la traumatologie ou la chirurgie digestive. Bien entendu, les urgences sont présentes et un hélicoptère peut atterrir ou décoller afin d’amener rapidement des blessés graves.

Un centre de cardiologie est également présent en ville, au 64 Rue Gaston Torlet.

Par ailleurs, depuis 2016, Fourmies est équipée d’une maison de santé, proche d’Auchan Supermarché. Celle-ci regroupe des infirmiers, des médecins généralistes mais aussi des kinésithérapeutes et un chirurgien dentiste. Vous retrouvez la liste et les noms de ces professionnels de santé sur ce site. Enfin, la ville compte de nombreuses pharmacies.

base nautique de l'étang des MoinesPour être en bonne santé, tous les médecins et les diététiciens vous recommanderont une alimentation saine et la pratique régulière d’une activité physique ! A Fourmies, vous aurez le choix entre de nombreux sports. Vous pratiquerez la natation ou un sport d’équipe. Cependant, marcher est aussi une excellente solution pour s’oxygéner, de détendre et limiter les risques cardio-vasculaires. Vous pourrez utiliser le parcours de santé ou marcher dans la forêt de l’Etang des Moines. Bientôt, il sera possible de parcourir la Véloroute au cœur de la ville et vous rendre vers Maubeuge ou vers Hirson !

Bons Plans et ressources sur Fourmies

Une question ? Besoin d’une recommandation ? Je vous recommande de suivre la page FaceBook animée par Sam ! Vous aurez l’assurance de recevoir des réponses très rapidement !

Si vous souhaitez en savoir plus sur la démographie et l’histoire de la ville, je vous conseille une lecture attentive de la Fiche Wikipédia.
Vous pouvez aussi vous rendre sur le site officiel de la commune et suivre les informations sur les pages FaceBook (celle de la municipalité et la mienne). Enfin, pour tout connaître sur l’actualité de la ville, lisez l’édition de La Voix du Nord !

Nos Articles

4.5 (90%) 2 votes
Fourmies (France)
Aujourd'hui
Pluie
Vent : 7.7 km/h
Humidité : 69%
7°C
  • Mardi Demain 9 °C
  • Mercredi   11 °C
Weather Layer by www.BlogoVoyage.fr